Rentrée littéraire : le prix Panamazonien attribué à Myrtô Ribal

24 octobre 2021 à 07h57

Le premier Prix Panamazonien de l’histoire de la littérature guyanaise a été décerné à Myrtô Ribal. 

C’est devant un public conquis qu’a été décerné le premier prix de l’histoire de la littérature guyanaise : le Prix Panamazonien. Il s’agit d’un prix attribué aux meilleurs manuscrits du bassin Amazone Caraïbes. Il a été initié par les éditions Rymanay en partenariat avec l’association Promolivres. Un prix qui sera publié en mars 2022. Dans le jury, des auteurs tels Joël Roy ou Marie-Annick Atticot. Ils avaient le choix entre cinq histoires, ils ont distingué une auteure qui n’est pas une inconnue. Elle a notamment écrit « Pierra » qui a eu un grand succès.
Myrtô Ribal en effet, est née en Guyane, elle est chercheure associée, auteure d’articles dans le domaine des Langues et Cultures Régionales (Manioc, Canopé). Elle a enseigné en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. Ce prix est une nouvelle consécration.

Une cérémonie qui donnait le coup d’envoi de la rentrée littéraire organisée par Promolivres ce samedi 23 octobre 2021. Ce rendez-vous régulier est une invitation à découvrir les nouveautés de l’édition, à accueillir des auteurs en dédicace sur les stands des libraires, des éditeurs et des associations présentes ce jour-là : librairie Guyalire, Best Seller, éditions Rymanay, association des Auteurs Guyanais et association Guyanaise d’édition, auteurs indépendants. Invitée de cette rentrée littéraire, la romancière guyanaise Eunice Richards Pillot, auteure de "Les terres noyées" éditions Ibis rouge.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article