La Guyane face à l’urgence de la Pandémie du Covid-19


22 avril 2020

Dès l’arrivée du Covid-19, les autorités coutumières et les différentes associations amérindiennes se sont fortement mobilisées, pour adapter la prévention aux réalités culturelles du territoire.
La Guyane connaît un décalage de 4 semaines par rapport à la chronologie épidémique hexagonale. Ainsi, elles déplorent dans un communiqué que cette pandémie mortifère s’est malgré tout accentuée et a touché sévèrement leurs communautés. A cela s'ajoutent les inégalités sociales, infrastructurelles et sanitaires, qui s’intensifient et se révèlent avec les mesures de confinement.
Le Covid-19 ne ralentit, ni n’interrompt les autres fléaux (orpaillage illégal, précarité, etc), qui frappent déjà durement les communautés.

La manière dont les villages sont organisés, les modes de vie et les façons d'interagir facilitent et accélèrent potentiellement la propagation du virus et disent en être conscients. "Le contexte actuel résonne en nous, il touche les cordes sensibles de la mémoire de nos peuples. Il nous met face à l’héritage d’une blessure coloniale et le traumatisme collectif laissé par les épidémies, qui ont jadis décimé nos ancêtres. Il nous met, nous les descendants des premiers occupants de ce territoire, face à notre condition de survivants à l’un des épisodes les plus dramatiques de l’histoire de l’Humanité : le génocide des amérindiens".


Malgré cela, ils veulent rester déterminé, aux côtés des Peuples Autochtones du monde, à remplir leur mission dans la lutte contre le changement climatique, qui est un facteur non négligeable
dans l’apparition et la transmission des virus.


"Notre volonté est de contribuer à la gestion de la crise sanitaire du Covid-19, notamment à travers une participation à l’élaboration de protocoles officiels adaptés à nos réalités (modes de vie et
moyens de subsistance)".

Les ravages de la désinformation


Dans ce communiqué, ils condamnent la désinformation et la stigmatisation de leurs peuples, suite à la découverte d’un foyer épidémique dans l’un de leurs villages (Cécilia à Matoury).
De véritables chasses à l’homme ont été lancées, souvent après des informations et propos diffamatoires, criminalisant des familles entières et donnant naissance à un mépris décomplexé
envers “ les amérindiens” disent-ils.
Cependant, cette humiliation n’a fait que renforcer les liens entre les différents peuples amérindiens et, par la même occasion, révéler une solidarité spontanée de la population guyanaise, que nous saluons.
Le respect des familles et des communautés Ils tiennent à rappeler que les mesures de confinement ont pour objectif de ralentir la pandémie et non de l’arrêter. Le virus continuera de toucher des familles, des villages, des quartiers sans distinction d’origines, de couleurs de peau, de profession ou de religion. Le Covid-19 touche l’humanité et teste nos aptitudes à la solidarité. Ainsi, ils demandent le plus grand respect de l’intimité des familles, et le respect du secret médical des patients atteints.


"Soyons donc à la hauteur de la situation et respectons les périodes de recueillement et de deuil des familles déjà fortement impactées par la situation actuelle. Respectons également la volonté
de communiquer ou non des familles sur les informations privées les concernant".


A ce jour :
- Le Grand Conseil Coutumier a créé une plateforme qui permet le maillage des différentes forces vives du monde amérindien, de l’échange de l’information à la coordination d’action.
- Les autorités coutumières de l'île de Cayenne ont décidé de la mise en quarantaine de leur village.
- La Fédération Lokono de Guyane à lancé une cagnotte sur la plateforme Leetchi pour la création d’un Fond d’Urgence pour les Peuples Autochtones de Guyane.
- Les autorités coutumières du Haut Maroni travaillent avec les Etats Français et Surinamais pour un meilleur contrôle de la navigation sur le fleuve et la lutte contre l’orpaillage illégal.
Le Grand Conseil Coutumier rappelle à l’ensemble de la population guyanaise qu’il est nécessaire de continuer à respecter les gestes barrières et les mesures de confinement, à faire preuve d’Humanité et de Solidarité, et de mettre à profit ce contexte particulier afin de préparer un monde plus respectueux de la Terre et de toute forme de vie.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article