L'ex-policier Derek Chauvin déclaré coupable du meurtre de George Floyd


21 avril 2021

Le jury a reconnu coupable, mardi, l'ancien officier de police Derek Chauvin d'homicide et de meurtre aux deuxième et troisième degrés. Le juge Peter Cahill prononcera la sentence dans quelques semaines.

L'Amérique retenait son souffle. Le jury a tranché : l'ex-policier de Minneapolis, Derek Chauvin, 45 ans, a été jugé coupable, mardi 20 avril, du meurtre de George Floyd, un quadragénaire afro-américain qu'il avait interpellé en mai 2020 avec trois autres agents pour une infraction mineure.

A l'issue de trois semaines d'un procès sous haute tension dans cette ville du nord des États-Unis, les douze jurés d'origines ethniques diverses, qui délibéraient depuis lundi, ont conclu à la culpabilité de l'accusé sur les trois chefs d'accusation qui le visaient, dont homicide involontaire et violences volontaires ayant entraîné la mort.

Alors que les condamnations de policiers sont relativement rares aux États-Unis, les douze jurés ont considéré à l'unanimité que Derek Chauvin s'était rendu coupable de meurtre involontaire, notamment en infligeant à George Floyd des "préjudices corporels intentionnels" et "un acte éminemment dangereux pour autrui", et d'homicide involontaire par "négligence coupable".

Pendant plus de neuf minutes, Derek Chauvin avait maintenu son genou sur le cou de George Floyd, qui était allongé sur le ventre, les mains menottées dans le dos. Son agonie, filmée en direct par des passants, a choqué le monde et suscité des manifestations d'une ampleur historique contre le racisme et les violences policières.

Une sentence connue dans quelques semaines

Déjà renvoyé des forces de l'ordre, l'agent de 45 ans, masque filtrant sur le visage, n'a pas montré d'émotion particulière à l'énoncé du verdict. Immédiatement menotté, il a été écroué. L'annonce du verdict a suscité une explosion de joie devant le tribunal.

Le juge Peter Cahill prononcera la sentence dans huit semaines. Le système judiciaire du Minnesota prévoit une peine de douze ans et demi de prison pour meurtre en cas de première condamnation, ce qui est le cas de Derek Chauvin.

Les procureurs pourraient toutefois demander une peine allant jusqu'à 40 ans de prison contre cet ancien policier de 45 ans si le juge Peter Cahill, qui a présidé le procès, retient des "circonstances aggravantes". "Mais les chances sont très faibles, car il n'a pas de casier judiciaire", précise Loic Pialat, correspondant pour France 24, envoyé à Minneapolis.

"Un immense soulagement", après l'annonce du verdict à Minneapolis

Les trois anciens collègues de Derek Chauvin - Alexander Kueng, Thomas Lane et Tou Thao - qui avaient participé à l'arrestation, doivent être jugés en août pour "complicité de meurtre".

La Garde nationale déployée, des commerces barricadés

Un imposant dispositif de sécurité et des troupes de la Garde nationale ont été déployés autour du tribunal de Minneapolis à l'approche du verdict.

L'agglomération a été le théâtre de manifestations quotidiennes depuis la mort récente d'un jeune homme noir en périphérie de Minneapolis. Daunte Wright, un Afro-Américain âgé de 20 ans, a été tué par une policière blanche lors d'un banal contrôle routier dans la banlieue de cette grande ville du nord des États-Unis. Ses funérailles sont prévues jeudi dans une église de la ville.

Minneapolis s'était déjà embrasée après la mort de George Floyd, et les commerces se sont de nouveau barricadés derrière des planches en bois cette semaine alors qu'un couvre-feu est en place.

Dans la capitale fédérale Washington, les autorités ont également mis les forces de l'ordre en alerte en prévision de manifestations qui pourraient suivre le verdict. A New York, Chicago et Los Angeles, les autorités ont déployé des renforts de police a assuré qu'elle était prête à intervenir en cas de violences.

Avec AFP et Reuters

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article