Haïti : 15 morts dont un journaliste et une militante politique dans une fusillade


01 juillet 2021

Quinze personnes ont été tuées par balle, dont un journaliste et une militante politique d'opposition, dans la nuit de mardi à mercredi dans la capitale haïtienne, a indiqué le directeur de la police nationale d'Haïti, qui dénonce de supposées représailles commises par des sympathisants d'un policier syndicaliste tué quelques heures plus tôt.

Les photos des corps sans vie du journaliste Diego Charles, au sol, et d'Antoinette Duclair, activiste féministe et militante pour le parti d'opposition "Matrice Libération", au volant de sa voiture, circulaient sur les réseaux sociaux haïtiens dès les premières heures du matin. Les deux victimes étaient âgées de 33 ans.

"En réaction à l'assassinat de Guerby Geffrard (le policier tué), ses alliés ont concocté la fusillade de ce matin qui a entraîné la mort de 15 paisibles citoyens. Parmi les personnes assassinées, on retrouve le journaliste Diego Charles de la radio Vision 2000 et Madame Antoinette Duclair", a affirmé le directeur, Léon Charles, lors d'un point presse, sans fournir de détails pour étayer sa déclaration.

Tué quelques heures plus tôt dans le quartier de Port-au Prince où s'est déroulé la fusillade nocturne, Guerby Geffrard était le porte-parole du syndicat de police SPNH-17, en conflit ouvert avec l'administration centrale des forces policières.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article