Elections territoriales en Guyane : Rodolphe Alexandre arrive en tête avec 43,72% des suffrage

21 juin 2021 à 04h29

Le président sortant de la collectivité territoriale de Guyane est sorti large vainqueur du premier tour, sans toutefois remporter l'élection lors du premier tour comme il l'espérait.

Les Guyanais et les Guyanaises ont rendu leur verdict. Dimanche 20 juin, ils ont placé la liste centriste "Unis et engagés pour notre territoire" de Rodolphe Alexandre en tête du premier tour des élections territoriales, avec 43,72% des suffrages. 

En Guyane, les électeurs désignent les membres de l'Assemblée de la collectivité territoriale unique de la Guyane (CTG), qui est dotée des compétences d'un conseil régional et d'un conseil départemental. Rodolphe Alexandre, dont certains des colistiers sont de droite, dirigeait ainsi cette CTG, fusion de la région et du département fin 2015.

Cette liste est suivie par la liste de gauche "Guyane Kontré pour avancer" de Gabriel Serville, qui a recueilli 27,67% des voix, et qui était soutenue par Péyi Guyane, La France insoumise et le mouvement Génération.s.

La liste d'union à gauche "Guyane" recueille 23,34% des voix. Elle était menée par Jean-Paul Fereira et soutenue par le Parti socialiste, Europe Ecologie-Les Verts et le Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale. Soutenu par l'ex-Garde des sceaux, la Guyanaise Christiane Taubira, quelques jours avant le scrutin, l'édile amérindien ne l'emporte que sur sa commune.

Enfin, la liste divers gauche "Changer d'air", de Jessi Américain, recueille 5,27% des voix.

Pour rappel, en 2015, au premier tour des élections territoriales, la liste menée par Rodolphe Alexandre était arrivée en tête avec 42,35% des suffrages. Elle était suivie par la liste soutenue par le Mouvement de décolonisation et d'émancipation sociale, menée par Alain Tien-Liong (30,24%).

Les réactions

"Nous avons un bilan et nous avons su parler à la population. C'est un bilan satisfaisant", s'est félicité Rodolphe Alexandre.

Ses adversaires, pour leur part, ont critiqué le maintien de l'élection en raison d'un contexte sanitaire difficile sur ce territoire français d'Amérique du Sud. Le taux d'incidence moyen autour de 300 cas sur 7 jours pour 100 000 habitants depuis au moins 2 semaines. "Avoir maintenu ces élections dans ce contexte sanitaire a engendré ce taux exceptionnel d'abstention, un taux record pour des élections locales", a notamment déploré Jean-Paul Fereira (DVG).

Le député candidat Gabriel Serville (DVG) a également fustigé une campagne avec "des moyens à deux vitesses. Certains se déplacent en voiture et en pirogue quand d'autres sillonnent la Guyane en hélicoptère", visant l'équipe du président sortant.

Et maintenant ?

Les négociations en vue du second tour peuvent commencer. Les listes de Rodolphe Alexandre, Gabriel Serville et Jean-Paul Fereira, qui ont obtenu plus de 10% des suffrages, sont qualifiées pour le scrutin du 27 juin. Ces deux derniers candidats n'ont pas caché leur compatibilité pour mener une liste commune au second tour. La liste "Changer d'air", qui a obtenu plus que 5% des suffrages, peut fusionner avec des listes mieux placées. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article