Couvre-feu, vaccination, pass sanitaire, tests PCR, voyages : 5 choses à retenir des annonces d’Emmanuel Macron face au Covid-19

13 juillet 2021 à 06h05

Face à la quatrième vague, le président de la République a dévoilé un arsenal de mesures restrictives. Certaines, comme l’obligation vaccinale pour les soignants ou l’élargissement du pass vaccinal étaient pressenties. La Martinique et la Réunion sont déclarées en urgence sanitaire dès ce mardi 13 juillet.

« L’état d’urgence sanitaire est déclaré dès demain pour la Martinique et la Réunion et un couvre-feu sera déclaré », a annoncé Emmanuel Macron, ce lundi 12 juillet dans son allocution. La mesure doit être précisée ce lundi soir par le préfet Cazelles.

La vaccination va devenir obligatoire, non seulement pour les soignants mais aussi pour « tous les professionnels au contact des personnes fragiles ». Ils auront jusqu’au 15 septembre pour ce faire. Date à laquelle des contrôles et des sanctions seront appliqués.
Il faudra également se « poser la question de la vaccination obligatoire pour tous les Français » à moyen terme, si la couverture vaccinale n’augmente pas suffisamment, a également précisé le président Macron.
Jusqu’à présent, le pass sanitaire était réservé aux grands événements de plus de 1000 personnes et aux discothèques (à partir de 50 clients). À partir du 21 juillet, il sera élargi avec un seuil qui passera à 50 personnes pour les lieux déjà concernés. Mais le pass sanitaire sera également imposé pour les théâtres et cinémas (dès le 21 juillet), et pour les restaurants, pour prendre le train, l’avion ou le car sur longue distance à partir du début du mois d’août. Le pass sanitaire concernera également les enfants de plus de 12 ans.
(*) soit être vacciné depuis au moins deux semaines, soit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, soit disposer d’une preuve que l’on a été testé positif entre 6 mois (en réalité depuis fin mars) et deux semaines plus tôt.
Dans l’optique d’inviter les citoyens à se faire vacciner, Emmanuel Macron a annoncé que les tests PCR sans ordonnance ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale « à l’automne prochain ». Le but est d’ « encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests.
Les contrôles aux frontières seront durcis, avec un « isolement contraint pour les personnes non vaccinées ». Emmanuel Macron n’a pas précisé si l’intégralité des pays étrangers est concernée.

Jusqu’à aujourd’hui, venir d’un pays en zone orange implique, si on est vacciné, de disposer d’un motif impérieux pour venir en France, puis respecter un auto-isolement d’une semaine. Venir d’un pays en zone rouge implique un auto-isolement de 7 jours pour les vaccinés et une quarantaine de 10 jours, stricte et contrôlée par la police, pour les non-vaccinés.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article