Charlette Desire N’Guessan 26 ans, remporte le prestigieux prix Africa Prize de la Royal Academy of Engineering


04 septembre 2020
Charlette Desire N’Guessan, cette eune ivoirienne de 26 ans vient de remporter haut la main, le prestigieux prix Africa Prize de la Royal Academy of Engineering.
Avec sa startup Bace Group, elle a mis en place une technologie de reconnaissance faciale alimentée par l'intelligence artificielle, aidant notamment les entreprises africaines à lutter contre la fraude en ligne.
Charlette est diplômée de la prestigieuse école MEST (Meltwater Entrepreneurial School of Technology) où elle avait pris part à une formation d’un an en entrepreneuriat tech. Elle pitch son idée et reçoit un investissement de 100 000 dollars de cette école et co-fonde avec d’autres apprenants la start-up BACE en 2018.
Solution d’authentification forte BACE est une solution qui utilise la reconnaissance faciale et l’intelligence artificielle pour vérifier à distance, les identités d’utilisateurs connectés. Grâce à des protocoles de sécurité de pointe et à une intelligence artificielle, elle fournit un API de vérification d’identité des plus sécurisées.
Charlette Desire N’Guessan veut renforcer la sureté des méthodes d’authentification qui utilisent des mots de passe. Aussi, elle pense avoir trouver une solution pour lutter contre la fraude dans les institutions financières. Elle entend fournir également à diverses industries, un moyen transparent de contourner tous les problèmes liés à l’identité.
A propos du Prix africain pour l’innovation en ingénierie
Le Prix africain pour l’innovation en ingénierie récompense les développements étonnants de jeunes Africains subsahariens, qui ont utilisé leur ingénierie pour améliorer la qualité de vie et le développement économique. Il est financé par l’Académie royale d’ingénierie basée en Grande-Bretagne. Elle donne, enfin, la possibilité au projet lauréat de gagner environ 21 millions de Franc CFA.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article