Conférence Léon Gontran Damas en Haïti

26 avril 2018

Dans le cadre du cycle de conférences du DFR Lettres et Sciences Humaines, la prochaine conférence intitulée « Léon-Gontran Damas en Haïti : réseaux intellectuels, ethnologie et négritude dans les Amériques noires », présentée par Marianne Palisse, aura lieu le 26 avril 2018 à 18h30 à l’amphi A.

 

Léon-Gontran Damas se rend à deux reprises en Haïti, en 1952 et en 1964. Il y est reçu avec enthousiasme par les intellectuels et reçoit des distinctions : il est fait officier de l’ordre Honneur et Mérite lors de sa première visite, et citoyen d’honneur de la ville de Port-au-Prince lors de la seconde.

L’étude de ces deux voyages est intéressante à plusieurs titres. Ils témoignent de l’existence de réseaux d’intellectuels transcoloniaux, auxquels Damas participe activement. Celui-ci joue un rôle important au sein des réseaux internationaux qui se sont mobilisés dès les années 1930 pour lutter contre le racisme dans le contexte de la montée des fascismes.

La manière dont Damas est reçu en Haïti est par ailleurs un bon révélateur de l’état de la question raciale dans ce pays dans les années 1950 et 1960.

Quelques mots sur la conférencière

Marianne Palisse est maître de conférences en anthropologie à l’Université de Guyane et chercheuse dans l’équipe Ethnyc (Ethnoécologie et dynamiques culturelles) du LEEISA (Laboratoire Écologie Évolution, Interactions des Systèmes Amazoniens – USR mixte 3456). Elle mène des recherches en Guyane sur les situations d’interculturalité, les controverses environnementales, les pratiques agricoles et l’accès au foncier avec un intérêt particulier pour la construction des liens à la localité en situation de multiculturalité. Elle a aussi vécu en Haïti et travaillé sur l’histoire de l’ethnologie dans ce pays. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article