Marianne PALISSE dans "Info Campus" Quand le littoral change, De Kourou à Sinnamary, mémoire et vécu des habitants sur la dynamique du trait de côte en Guyane

06 novembre 2017 - 64 vues
Télécharger le podcast
Madame Marianne Palisse, maître de conférence en anthropologie, à l’Université de Guyane, USR mixte LEEISA était l'invité de Michel PLAISIR dans "Info Campus" sur Radio Mayouri Campus.
Le littoral guyanais est le plus dynamique du monde. Soumis à l’influence du fleuve Amazone et des conditions océaniques de cette zone ouest Atlantique, il connaît de spectaculaires et successives phases d’avancées et de recul. Ce régime est dominé par l’accrétion et la disloquation de bancs de vase qui transitent de l’embouchure de l’Amazone aux côtes vénézueliennes, où ils se disloquent et disparaissent en mer. Les guyanais, concentrés dans les agglomérations du bord de mer, assistent à ces phénomènes dont la rotation peut être très rapide, observable à l’échelle d’un séjour comme de toute une vie. Que savent-ils de ce trait de côte capricieux ? Comment ces phénomènes sont-il intégrés dans les perspectives historiques et la mémoire humaine ? Comment s’anticipe le futur de ces villes et agglomérations soumises à des conditions environnementales si incertaines ? Le programme CNRS DYALOG, piloté par l’anthropologue Marianne Palisse de l’Université de Guyane a mené au printemps 2017 une série d’enquêtes auprès des populations de la communauté des Savanes – à Kourou et Sinnamary - pour comprendre les représentations projetées sur ce cadre de vie. Son intervention tente de replacer la problématique du littoral guyanais dans sa perspective historique, évoquant l’organisation de l’habitat littoral en Guyane depuis la conquête coloniale. www.mayouricampus.com

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article