Une belle 4ème place pour la Guyane aux Entrepreunariales 2017 !

09 juin 2017
Composée de 3 étudiants de l’Université de Guyane (Quentin Grare, Weenie Telisme et Caire-Eugène Philippe), l’équipe Milisi, présentait un concept d’écocentre de loisirs haut de gamme.

C’est le 2 juin dernier qu’ils ont participé, dans le cadre du festival Déclic à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris, à une “battle de pitch” organisée entre les 13 projets retenus sur toute la France (ils étaient 245 au départ).

20170609-entrepreunaariales (2)Chaque équipe avait 3 minutes pour présenter et défendre son projet d’entreprise devant un grand jury et plus de 150 invités.

Après deux semaines de préparation intense, nos jeunes guyanais ont parfaitement réussi leur concours puisqu’ils ont décroché une belle 4ème place et ont pu entrer en contact avec de nombreuses personnes intéressées par le développement d’une telle idée.

20170609-entrepreunaariales (1)Porté par l’association Réseau Entreprendre Guyane, cette opération a connu une franc succès auprès du monde étudiant, événement qui prouve, encore une fois, que les potentiels existent et que les nouvelles générations ne demandent qu’à être accompagnées pour nous surprendre dans leur talent, leur créativité et leur opiniâtreté à réussir à mener à bien ces projets qui participeront concrètement au développement de la Guyane.

Le podium final est le suivant :

– 3ème : Ask Mona (chatbot de prescription culturelle sur Messenger) – ILE-DE-FRANCE
– 2ème : Protectio Maritimus (dispositif permettant de protéger les exploitations de production de coquillages de daurade) – BRETAGNE
– 1er : Diag’lyme (développement d’un outil simple et rapide pour les particuliers permettant de détecter le risque de transmission de la maladie de Lyme) – NORMANDIE

Réseau Entreprendre : Des chefs d’entreprises au service des créateurs

20160321-reseauentreprendreL’objectif de cette association qui regroupe plus de 70 chefs d’entreprises de Guyane est de faire émerger et réussir des créateurs de futures PME, créatrices d’emplois et à fort potentiel de développement, par :

– l’attribution d’un prêt d’honneur destiné à consolider les fonds propres du créateur et à faciliter l’accès aux prêts bancaires

– un accompagnement personnalisé du créateur pendant 3 ans, effectué par des chefs d’entreprises adhérents de l’association Réseau Entreprendre

– une formation collective au métier de chef d’entreprise pendant 2 à 3 ans, proposée chaque mois par des dirigeants d’entreprise bénévoles dans le cadre d’un “Club de créateurs”, qui permet au créateur d’échanger sur ses réussites et ses difficultés avec d’autres nouveaux chefs d’entreprise et de rompre son isolement.

Source : Le Kotidien

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article