Prince Harry : « Le monde a été créé par des Blancs, pour des Blancs »


08 octobre 2020

Dans une interview au « Evening Standard », le petit-fils d'Elizabeth II dénonce un racisme structurel au Royaume-Uni et appelle à une prise de conscience.

Encore une prise de position politique qui ne va pas manquer d'embarrasser Buckingham… Dans une intervention remarquée, le prince Harry a dénoncé un racisme structurel au Royaume-Uni et appelé à une vraie prise de conscience. « Je n'étais pas au courant de tous les problèmes qu'il y avait au Royaume-Uni, mais aussi dans le monde », a reconnu le fils cadet du prince Charles dans une interview accordée au quotidien britannique The Evening Standard.

« Je croyais l'être, mais ce n'était pas le cas, poursuit le prince Harry, marié depuis 2018 à Meghan Markle. Vous savez, quand vous vous rendez dans un magasin avec votre enfant et que vous ne voyez que des poupées blanches, est-ce que vous vous demandez pourquoi il n'y a pas une seule poupée noire ? Et c'est juste un exemple de ce que nous, en tant que personnes blanches, ne pouvons pas percevoir, contrairement à une personne de couleur, de couleur noire. C'est une situation que nous ne pouvons pas comprendre, car le monde a été créé par des Blancs, pour des Blancs. »

Plaidoyer

S'il ne souhaite pas désigner forcément des coupables, il estime que les mentalités doivent évoluer sur le sujet. « C'est une histoire d'apprentissage, juge Harry. Comment peut-on faire mieux… Je pense que c'est une époque formidable pour la culture britannique, l'histoire de notre pays et celle du monde. » Le prince, qui était accompagné de son épouse via visioconférence, depuis leur demeure californienne, a accordé cette interview dans le cadre du Black History Month, un mois dédié à l'histoire des diasporas africaines et à la conscience noire.

Le couple a également tenu à rédiger un plaidoyer en faveur d'une société plus égalitaire, toujours publié par The Evening Standard. « Tant que le racisme structurel existera, il y aura des générations de jeunes gens de couleur qui ne commenceront pas leur vie avec la même égalité que leurs pairs blancs. Et tant que cela continuera, le potentiel inexploité ne se réalisera jamais… »

Choqué du racisme contre Meghan

C'est la première fois que Harry s'immisce aussi nettement dans le débat sur la question des inégalités, liée au racisme. Une prise de conscience qui lui serait venue au contact de son épouse Meghan, elle-même métisse, très engagée sur le sujet. En juin dernier, alors que l'Amérique se soulevait à la suite de la mort de George Floyd, elle avait rendu hommage sur une vidéo à plusieurs Noirs victimes de violence policière, en choisissant ses mots, mais sans Harry à son côté. Selon leurs biographes, qui ont récemment publié Finding Freedom, les attaques et les allusions racistes contre Meghan ces deux dernières années auraient profondément fait évoluer Harry sur la question, au point de l'inciter à s'engager personnellement.

Même si l'intention est évidemment louable, la sortie du prince Harry fait désordre, d'autant qu'il y a peu il se faisait déjà remarquer en appelant les Américains à aller voter – contre Donald Trump sous-entendu. Les membres de la famille royale, surtout quand ils sont si proches de la souveraine, sont tenus à une réserve politique de fait, pour éviter toute polémique et tout retour de bâton. Descendre dans l'arène, c'est forcément prendre des coups, brouiller l'image, alors que la Couronne se doit de rester au-dessus des partis et des controverses. Mais Buckingham devra s'y habituer : Harry l'Américain est en roue libre, et rien n'arrêtera son char…

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article