Overshoot Day : les ressources de la Terre pour 2017 sont épuisées

04 août 2017

L’Overshoot Day, ou Jour du Dépassement, est une journée symbolique qui nous rappelle chaque année qu’on consomme beaucoup trop. Cette journée marque en effet le moment où les Hommes ont consommé toutes les ressources que leur planète peut leur donner en un an. Et chaque année ce jour tombe de plus en plus tôt.

 

Le Jour du Dépassement tombe, en 2017, le mercredi 2 août

Mauvaise nouvelle pour la Planète : on a consommé toutes ses ressources. Du moins selon les calculs de l’ONG Global Footprint Network qui, chaque année, donne la date exacte de l’Overshoot Day. Cette année la date tombe le mercredi 2 août 2017 soit six jours avant par rapport à 2016. La tendance ne s’est donc pas inversée : on vit toujours au-dessus de nos moyens.

Il n’est pas question de dire qu’on ne pourra plus extraire de ressources avant la fin de l’année 2017 mais de prévenir qu’on consomme trop. Il nous faudrait, en fait, une Terre avec 1,7 fois les ressources de notre planète pour compenser notre consommation réelle. Bien évidemment les pays industrialisés sont en cause : ce sont eux qui consomment le plus.

Le calcul des capacités d’absorption du carbone

L’Overshoot Day est calculé comme suit : on calcule les émissions de carbone des habitants de la planète et on la compare à la capacité théorique d’absorption de carbone de la planète. Lorsque la première donnée est supérieure à la deuxième ça signifie qu’on consomme trop. Et c’est bien le cas depuis des décennies : depuis 1970.

L’idée ne fait pas consensus auprès de la communauté scientifique mais le but des ONG est surtout de prévenir qu’on court à la catastrophe. Toutefois, quelques bonnes nouvelles sont à signaler, preuve que l’Homme commence à prendre conscience du danger qu’il encourt.

L’Overshoot Day est, certes, encore une fois avancé en 2017 par rapport à 2016 mais la tendance est au ralentissement : depuis près de 10 ans l’évolution de la consommation de ressources freine. Le but ultime étant, bien évidemment, la régression. De même, les émissions de carbone, calculées par le WWF dans le cadre du Global Carbon Project, stagnent.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article