Marie Laure Phinera-Horth en garde à vue pour "recel de biens provenant de détournements de fonds publics"

22 juin 2017

Le maire de Cayenne a été placé en garde à vue mardi par la police judiciaire. Elle est suspectée d'avoir perçu son salaire d'orthophoniste à l'hôpital alors qu'elle n'exerçait plus.

Le maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth a été entendu mardi par la police judiciaire de Cayenne, sous le régime de la garde à vue. L'édile est suspectée de "recel par professionnel de biens provenant du délit de détournements de fonds publics".
Le procureur de la République révèle qu'une enquête a débuté suite à des révélations, en juin 2016, du commissaire aux comptes du centre hospitalier Andrée-Rosemon de Cayenne. Ce dernier constatait lors de sa mission que Marie-Laure Phinera-Horth "avait perçu l'intégralité de son salaire d'orthophoniste à l'hôpital alors qu'elle n'était pas présente à son poste de travail".
Le montant du préjudice pour le Char est chiffré à ce jour à 229 471,02 euros pour les années 2013, 2014, 2015 et jusqu'en avril 2016 (date du placement en disponibilité de l'intéressée), selon le procureur. Cette somme représente le total des salaires bruts du maire de Cayenne et des cotisations patronales. Marie-Laure Phinera-Horth conteste les faits qui lui sont reprochés. Elle demeure présumée innocente "tant que sa culpabilité n'a pas été établie par un jugement définitif". Le parquet envisage de saisir dans les prochains jours un juge d'instruction qui poursuivra l'enquête.
Source : France Guyane

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article