Des poissons morts près de la commune de Sinnamary où décolle la fusée Soyouz : l’eau déclarée non potable

23 septembre 2018

« Dans l’attente des résultats et par mesure de précaution », l’eau du robinet à Sinnamary est déclarée « impropre à la consommation », a souligné la mairie qui a demandé aux habitants « de ne plus la boire et de ne plus l’utiliser pour la cuisine ou le nettoyage des aliments ».

L’eau du robinet de la commune de Sinnamary (à 120 km de Cayenne) où se situe le pas de tir de la fusée Soyouz en Guyane  a été déclarée « impropre à la consommation » dans l’attente de résultats d’analyses qui seront en partie effectuées dans l’hexagone, selon un communiqué commun de la mairie de cette commune et de l’Agence régionale de santé publié vendredi soir.

Cette mesure de précaution fait suite à la découverte de poissons morts jeudi, à 400 mètres du point de captage d’eau alimentant la population de cette commune de moins de 3 000 habitants.

« Une partie des prélèvements réalisés par l’ARS est en cours d’analyse au laboratoire Pasteur de Cayenne. D’autres échantillons sont en cours d’expédition vers la France hexagonale », ont indiqué dans leur communiqué commun l’ARS et la commune de Sinnamary.

Des bouteilles d’eau distribuées

« Les analyses normales sur le chlore, l’oxygène se font bien en Guyane mais les analyses complémentaires, il faut les faire partir en métropole […] Les résultats ne seront pas connus avant cinq jours et l’on saura si l’eau est polluée et, auquel cas quelle en est l’origine », a déclaré samedi Emmanuelle Gaydu, du cabinet du maire de Sinnamary au site Guyaweb.

« Il n’y aura pas de coupure d’eau et la population pourra utiliser l’eau pour des usages ménagers mais pas pour sa consommation », a précisé Emmanuelle Gaydu. Une première distribution de bouteilles d’eau a été effectuée vendredi soir à Sinnamary.

AFP

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article